2001orNot2001

"Ev'Rybody Know Me", Youngbloodz, Le Crunk Au Volant

  • Publié par Tricycle Mafia
  • mar 13 avr. 10 - 19:01
  • Genre: rapus

                                                          

     Difficile pour une personne qui connaît le rap US uniquement à travers 2Pac, 50 Cent, Eminem et Jay-Z, d’avoir un jour entendu parler de Youngbloodz. En vérité c’est même dur pour des spécialistes de la scène sudiste. Il faut dire que les Youngbloodz n’ont quand même plus donné de signe de vie depuis 2005, que se soit avec la sortie d’un album ou des invitations sur les galettes d’autres artistes. Un silence radio aussi rageant que celui que l’on connaît avec « Detox », surtout quand leur dernière œuvre est d’une qualité remarquable. En effet passer à côté de « Ev'rybody Know Me”, c’est passer à côté de l’album Crunk le plus complet de ces 5 dernières années.

C’est au cour d’un périple routier en solitaire que j’ai découvert l’album. D’ailleurs je me rendais  pas très loin d’Atlanta, à 6 000 km plus à l’Est, dans le Jura. Grosse surprise durant le voyage, j’ai bien cru que l’album conduisait à ma place.

 

 

Intro----Tout commence une fois installé sur le siège du pilote, le moteur démarré, le disque 

chargé dans le lecteur. Les hauts parleurs se mettent à balancer des cris de guerriers poursuivis par un synthé crunk, une ligne de clap, une boucle vocale, et puis une rythmique qui se déchaîne. Grosse, grosse immersion. Le moteur est chaud, la route l’appelle, débrayage, embrayage , première, seconde, troisième, quatrième, cinquième. Sa y est on est lancé, à fond !

 

Chop Chop----C’est Scott Storch qui prend les commandes pour les 4 premiers kilomètres. Le bougre a une conduite nerveuse. Sa petite mélodie est bien gentille mais une fois que les drums rentrent en scène on arrive plus à le retenir. La voiture roule au rythme des couplets aiguisés de Sean P et J-Bo, et du refrain orchestral à la trompette bouchée. A fond de cinquième tout le long.

 

Presidential---- On arrive sur l’autoroute. Enormément de monde sur la chaussée, il va falloir slalomer entre les voitures si on veut garder notre allure. Les Youngbloodz me conseillent de faire venir Lil Jon avec ses synthés hypnothiques, ses sifflotements et ses gros kicks. Le flow et les intonations des deux rappers m’envoutent, je déboîte, double, me rabats, je déboîte, double...cinquième toujours.

 

Datz Me (ft. Young Buck) ----On a bien roulé, tellement bien qu’on a passé le tronçon encombré. On va enfin pouvoir relâcher la tension mais quand même pas trop. Sean P et J-Bo me disent qu’ils ont invité un mec de Nashville et qu’ils aimeraient bien se faire un petit sample qu’ils ont entendu dans Kill Bill (et moi avant à Téléfoot...). Je les laisse faire leur petit mélange, rythmique sudiste et son vintage. Et c’est vrai qu’on ne s’ennuie pas. On continue sur l’autoroute en cinquième mais bientôt j'apperçois le panneau de la sortie.

 

 

 

Xcuse Me Shawty (ft. Lil Scrapy) ---- On quitte l’autoroute. Pour marquer le coup on change d’ambiance, on sort les violons et on se la joue plus mélancolique. Mais attention c’est pas une raison pour ralentir, l’instru va encore nous pousser. De toute façon j’ai encore l’impression d’être sur l’autoroute et l’enchaînement des flows de Sean P, J-Bo, et Lil Scrapy me font oublier que je suis à 110 km/h sur une départementale. Le boîtier de vitesses n’a pas été touché.

 

Ev'rybody Know Me---- D’un coup je suis rappelé à la réalité. Mon regard croise un panneau indiquant l’entée d’une agglomération. J’ai le choix entre freiner d’un coup pour être à la bonne vitesse tout de suite ou relâcher l’accélérateur et rétrograder. Les Youngbloodz me font pencher pour la deuxième option. Je rétrograde en quatrième puis en troisième.

 

What Tha Bizness (ft. Mannie Fresh) ---- La traversée du village n’a pas été longue. A sa sortie on tombe sur une zone 70. Heureusement Mannie Fresh est là pour calibrer correctement le morceau. Derrière les mannettes et le refrain il la joue classique, ne fait pas de grandes folies et préfère quelques notes de piano. Les Youngbloodz s’accordent parfaitement à la musique. On repasse en quatrième.

 

Haterproof (ft. Proverb) ---- Je me disais que cette route était vraiment trop droite depuis le départ. Toujours dans la zone 70 on tombe sur un virage difficile à négocier. Je suis obligé de rétrograder en troisième et au milieu j’hésite même à retomber en seconde. Mais je vois que la route est meilleure après, alors je me concentre et attend la fin de la courbe.

 

Spending Some Change (ft. Cutty) ---- Même si la route est encore un peu sinueuse, les Youngbloodz me poussent à me mettre en quatrième. C’est vrai que le morceau est bien sympa et punchy. Ils ont bien su doser l’alternance couplet/refrain, on ne s’ennuie pas.

 

It’s Good (ft. T-Boz) ---- On arrive à un carrefour. Après les derniers kilomètres un peu plus difficiles on biffurque. Un peu plus loin sur notre nouveau chemin des infrabasses sortent des hauts parleurs et font trembler les portières. Comme pour leur répondre des claps discrets viennent raisonner dans ma tête. J’ai bien reconnu la structure musicale voisine du Whisper Song. Mr. Collipark a donc pris le volant. Il envoie un son bien laid back, avec un refrain chanté par une voix de déesse. J’en oublie la route, je passe en cinquième.

 

Play Ur Position (ft. Jazze Pha & Mr. Mo) ---- Le trip précédent est gâché quand on tombe sur un semi-remorque tunning très tape-à-l’œil mais qui n’arrive pas à dépasser les 60 km/h. Impossible de doubler, on reste derrière lui en troisième. La route devient ennuyeuse.

 

Sum’n Like A Pimp (ft. Ben-Hated) ---- Heureusement la ligne blanche s’arrête et on va enfin pouvoir doubler. Sean P et J-Bo me conseille de se plonger dans une ambiance hood bien sombre. L’instrumental est simple mais très immersif. Avec les sifflotements viennent s’ajouter les couplets sur mesure des Youngbloodz et le refrain à la fois hargneux et appaisé. Troisième, quatrième, cinqième.

 

Diamond Rings (ft. Daz) ---- Depuis le départ on a croisé des tas de paysages différents. Du coup sa donne des idées à nos deux compères. Ils sont partant pour un petit crossover. Ils font appel à Daz pour leur concocter un son à la croisée du sud et de l’ouest. Le résultat est réussi. On a la patate et on file à toute allure toujours en cinquième.

 

Grown Man ---- Les Youngbloodz ne veulent plus s’arrêter, on a assez perdu de temps comme ça. Ils veulent balancer un morceau encore plus canin que Snoop Dogg et DMX réunis. Et ils y arrivent. Ambiance ghetto, hargne dans le refrain, synthés lil jonien, aboiements humains. On n’est captivé par la musique et on oublie le compteur. La cinquième est toujours enclenchée.

 

Presidential (Tha Remix) (ft. Akon) ---- On va tellement vite que l’on se remémore l’épisode de l’autoroute. On a envie de se réécouter le morceau Presidential. « T’inqiètes » me sort Sean P, « on a fait bosser Akon sur la structure qu’avait composé Lil Jon, le remix est intéressant ». En effet bien que le son commence comme une berceuse et qu’il est un poil plus aguicheur, le remix à pas mal de profondeur et ne se contente pas de pomper le titre original. Il y a longtemps qu’on a plus toucher la boîte de vitesses.

 

Damn ----- Le voyage est bientôt terminé. Pour clôturer le tout les deux rappers ont envi de faire revenir Lil Jon pour nous en foutre plein la tête avec ses synthés, et pour rendre plus courts les derniers kilomètres. Pour ne pas trop nous brusquer Jonathan y va petit à petit. Il envoie les synthés et la caisse claire, puis dès qu’il voit que la sauce a pris, il déballe l’artillerie lourde: une rythmique qui tabasse et un refrain accompagné par ses propres hurlements. Efficace et très bon. On arrive à fond de balle sur le chemin de la propriété. Pour s’arrêter pas besoin de rétrograder les freins n’ont pas servi de tout le voyage, on va les faire chauffer une fois les dernières notes jouées.

Commentaires (Facebook)
Commentaires
  • Aucun commentaire visible

Ajouter votre commentaire

  • Seulement des caractères alphanumériques (entre 3 et 32 caractères)
  • Ne sera pas affiché
Insultes, racisme, violence, extrémisme politique ou religieux, sexisme, pornographie ou tout autre contenu illégal sont interdits par nos conditions générales d'utilisation. Nous vous rappelons que vous êtes formellement responsable des commentaires que vous postez. Votre adresse IP sera enregistrée et sera communiquée en cas de plainte contre vous.

Profil

Tricycle Mafia
Popularité88%
Commentaires220
Amis7
Articles5
Commentaires de blog13
Visites27703
2001orNot2001

aka Riz Cross - Francis Hustler - Scotch Torche - Gangsta Pape

Mes favoris

Mes albums

Nouveaux articles

Top amis